La forêt-jardin

Avant de vous présenter notre forêt-jardin, je vais définir ce qu’est une forêt-jardin, appelée aussi forêt comestible ou forêt nourricière.

Voici plusieurs citations provenant de l’excellent livre La FORÊT-JARDIN de Martin Crawford et permettant de définir la forêt-jardin :

« Une forêt comestible est un jardin reproduisant la structure d’un jeune boisement naturel, et employant des plantes comestibles ».

« Une forêt comestible est un écosystème de plantes (et peut-être aussi d’animaux) utiles minutieusement conçu et géré ».

Pour ma part je trouve que leur nom les défini déjà. En effet, les termes forêt-jardin, forêt comestible ou forêt nourricière parlent d’eux mêmes :

– La forêt est un groupement d’arbres, ceux-ci vont échanger des nutriments et ainsi être autonome. C’est un écosystème résilient et autofertile car les variétés sont diverses ce qui permet à la fois de limiter les transmissions des maladies, de réguler les parasites et une meilleure adaptation aux changements climatiques. Ainsi grâce à cette autonomie, l’intervention humaine pour l’entretien sera minimisé, car il n’y a pas besoin d’arroser (à part peut-être la 1ère année), d’utiliser de produits chimiques.

– Les termes jardin, comestible ou nourricière, permettent de comprendre qu’on va planter des arbres, arbustes, plantes grimpantes, vivaces, racines utiles. C’est à dire que nous planterons principalement des arbres qui nous donneront des fruits que nous pourrons consommer. J’ai bien dit principalement car il faudra également planter des arbres fixateurs d’azote (pour une bonne production de fruits), mellifères (pour attirer les insectes pollinisateurs), … On pourra aussi planter des arbres utiles mais non consommables pour se nourrir, comme par exemple les arbres pour le bois de chauffage, à usage médicinal, pour faire des tuteurs, des liens, pour la vannerie, la teinture, le savon, …